L'exposition (Août 2016) est la continuité de ma résidence sur l'île en 2 sessions de 15 jours en mai 2015 et mai 2016. Il me reste toujours des pistes de travail à explorer...

 

Je suis venu sur cette île pour changer d'air, créer en dehors de mon atelier, casser mes habitudes.

Je pensais arriver dans un endroit plus ou moins familier et maîtrisable, j'ai découvert un lieu qui semblait me connaître déjà et qui n'avait pas envie de se livrer si facilement.

La rudesse des éléments mêlée à l'isolement au sein du phare, m'ont plongé dans une profonde introspection, ni voulue, ni attendue, mais nécessaire...

Le phare a fini par devenir le compagnon de mon voyage, le vieux sage, celui que j'ai aimé pour sa bienveillance, autant que détesté tant les vérités qu'il m'a livré sur moi-même ont pu être dures à encaisser.

Ce dialogue s'est matérialisé en langage commun, les formes graphiques du feu du phare transposées à notre alphabet, m'ont permis de matérialiser une poignée de sensations ressenties ici et d'illustrer cette expérience peu commune.

J'ai laissé quelque chose ici ancré dans le sol, pour gagner quelque chose d'autre, plus difficile à décrire, mais proche d'une certaine légèreté d'être.

 

Ici j'ai compris que le temps fuit uniquement parce qu'on essaye de le retenir.

film Tempus fugit 

pièce de travail

pièce de travail

wrac'h VIII

wrac'h VIII

étiquettes_tableaux_alphabet

étiquettes_tableaux_alphabet

arrivée au phare

arrivée au phare

expo pièce principale

expo pièce principale

wrac'h IX

wrac'h IX

tampons alphabet naturel

tampons alphabet naturel

Wrac'h

Wrac'h

maison phare

maison phare

pièce principale atelier

pièce principale atelier

Wrac'h

Wrac'h

plan de travail

plan de travail

ombre

ombre

tampons alphabet du construit

tampons alphabet du construit

beau temps

beau temps

  • Wix Facebook page
  • Icône social Instagram